Chronicle 1 : Harbingers of War - Chapitre 6, Erica (3)

L'Elfe était d’une cruauté étonnante. Le sang de ses ennemis s’écoulait le long du tranchant de sa longue épée elfique tandis que ses adversaires fuyaient pour sauver leur vie. Erica observa avec stupéfaction l'Elfe abattre 6 de ses soldats. Un assassin décharné et nerveux s'approcha de l'Elfe par derrière, se déplaçant furtivement à travers le brouillard. Sa main agrippant le long manche de sa dague dentelée.

Erica regarda l’assassin lever sa dague pour donner un coup mortel. Soudain, le cou de l’assassin fut tranché et son arme vola au petit bonheur. Une orbe scintillante, de la taille d'un poing , retourna d'elle-même vers l'Elfe. Il se tenait debout telle une statue, mis à part ses yeux qui cherchaient après une autre cible. Son regard sans expression tomba sur Erica, qui était presque entièrement enveloppée par le brouillard.

« Venez ici. »

L'épée tendue, une aura blafarde entoura le corps de l'Elfe. Les soldats levèrent leur arme, et s'approchèrent de l'Elfe. Les mercenaires, assoiffés de sang, étaient tout d'un coup rassasiés. La vue de leurs alliés, tombés, brisés, éventrés à travers le champ de bataille, ne fit rien pour les décourager alors qu'ils s’approchaient de leur propre fin.

« Faites attention ! »

Alors même que les mots sortaient de ses lèvres, Erica réalisa qu'elle n'était plus dissimulée par la brouillard. Elle avança aussi vers l'Elfe, ne portant rien d'autre qu'une pitoyable dague.

Les uns après les autres, les mercenaires moururent par l'épée de l'Elfe. Erica s'efforçait reprendre le contrôle de son corps, essayant de stopper le mouvement de ses pieds. C'était tout ce qu'elle pouvait faire pour rester tranquille alors que l'Elfe engageait le combat avec le Nain. Alors que la Mort était sur le point de s'abattre, Erica vit le Destroyer Shakdune apparaître du brouillard. Il balança un marteau sur le Nain, le projetant dans le lac, à l'abris du danger.

Shakdune empoigna ses Jamadhr à deux main alors que l'Elfe reculait. Un étrange cri de guerre, mi-hurlement, mi-chant, s'échappa de l'Orc. L'épée à double tranchant cingla vers le cou de l'Orc, mais il croisa ses griffes de métal, emprisonnant la lame. La petite forme qui voltigeait autour de l'Elfe émit une lumière et plongea vers la poitrine de l'Orc. Faisant un pas en arrière, l'Orc passa à l'offensive. Les six griffes de son Jamadhr scintillèrent, encore et encore. L'Elfe évitait et parait les attaques. Le visage de l'Elfe semblait fait d'argile et les avant-bras de l'Orc semblaient faits de cuir de dragon.

« Cela ne marchera pas !. » pensa Erica

Erica ramassa l'arc d'un archer mort, et trouva une flèche égarée dans la boue. Elle banda l’arc et visa l'Elfe. Mais l'Orc et l'Elfe bougeaient si vite qu'elle ne pouvait viser sa cible. Sachant qu'elle ne pourrait pas blesser l'Orc sérieusement, elle lâcha sa flèche.

La flèche jaillit entre les deux guerriers, interrompant le flot des attaques de Shakdune. L'Elfe ne fit pas attention à elle et attaqua avec son épée. Shakdune tint bon, fouettant l’air avec ses Jamadhr. Les lames se heurtaient dans des éruptions de flammes artificielles. Le métal glissait sur le métal tandis que les combattants manoeuvraient leurs armes étroitement enlacées. D'une habile torsion de la poignée, l'Elfe brisa la garde de sa propre épée contre les solides griffes du Jamadhr. L'Elfe retira son épée, coupant les liens de cuir du Jamadhr, et entailla la peau qui se trouvait en dessous.

Le sang coula entre les griffes du Jamadhr de Shakdune. Les lanières se délièrent, sanglantes. L'arme glissa de la main de l'Orc, tombant au sol, lourde et inutile.

Erica laissa échapper un cri et courut vers l'Elfe. La lame décrivit un arc vers elle avec une surprenante précision. Erica sentit la pointe de la lame lui fouetter les cheveux alors qu'elle se baissait et roulait au sol. Shakdune projeta ses Jamadhr en avant. L'Elfe para d'une épée, enfonçant l'autre lame dans le flanc de l'Orc. Il hurla férocement. Erica se mit à genou, puis bondit.

« Meurs ! »

Elle mit tout le poids de son corps dans sa dague, pénétrant l'armure de Mithril, tranchant la peau et brisant les os, pour finalement toucher la vie même de l'Elfe.

L'Elfe s'écroula lentement. Alors qu'il tombait à genoux, une étrange tristesse envahit son visage. Ses yeux pâlirent et il s’écroula au sol.

Regardant Shakdune, elle vit qu'il observait le cadavre de son ennemi en silence. Le sang coulait de l'endroit où l'Elfe l'avait poignardé, mais ce n'était pas une blessure mortelle. L'Orc défit le Jamadhr restant et le jeta dans le lac.

Erica se demandait si l'Orc était en colère contre elle pour être intervenu dans son combat contre son adversaire. Elle se tint debout un moment et décida de l'approcher. Touchant son épaule, elle parla à raison.

« Il ne vous aurait pas tué. »

Shakdune lui lança un regard douloureux. Ses yeux témoignaient de son incertitude. Sans savoir pourquoi, Erica détourna son regard.

« Je suis désolée. »

Shakdune se dirigea vers le bord de lac, où le Nain qu'il avait sauvé soignait une blessure. Le Nain tenait une énorme arme, deux fois plus grande que lui. Shakdune prit l'arme, l'agita en l'air et regarda Erica.

« Victoire ! »

Il parla comme si c'était une déclaration gravée dans la pierre et éclata de rire. Erica esquissa un sourire. Puis elle ramena ses pensées vers la bataille.

« On dirait qu'il y a eu plus de résistance que prévu au château. Il reste beaucoup d'ennemis. »

Un nain s'assit dans un arbre près du campement, une pipe coincée entre ses dents. Il porta un objet cylindrique à ses yeux et regarda vers le lac.

« L'opérateur semble être toujours en vie » dit une voix quelque part au pied de l'arbre.

Le Nain ota l'appareil des yeux et regarda en bas vers la source de l'interruption. Un humain était debout à coté du tronc.

« Qu'avez-vous dit ? » demanda le Nain.

« L'opérateur du Golem semble avoir survécu. »

Le Nain laissa échapper un rire chaleureux et du pouce, mit plus de tabac dans sa pipe. Les bouts de ses doigts, endurcis depuis longtemps par le travail de la forge, ne pouvaient plus sentir la chaleur des cendres brûlantes.

« Quelle remarque stupide . »

« Quoi? Pourquoi ?" dit l'homme debout sous l'arbre. »

« Pour quelle raison agiterait-on une lanterne pendant la manoeuvre du Golem ? »

Le Nain prit un profonde bouffée de sa pipe et parla lentement, délibérément.

« Et pourquoi l'Orc aurait-il pris l'appareil des mains du Nain ? Parce qu'il était trop lourd ? »

L'homme sous l'arbre écarquilla les yeux, incrédule Il regarda en direction du lac.

« Mais alors… pourquoi Sieghardt a-t-il utilisé une lanterne ? »

« Parce que c'est un renard. Avec un petit bout de flamme, il a attiré ses ennemis vers leur propre mort. »

« Mais de là à risquer la vie de l'opérateur du Golem… »

Le Nain soupira

« C'est l'ennemi qui a supposé que la lumière de la lanterne provenait de l'endroit où se cachait l'opérateur – présomption que Sieghardt avait prédite et voulu. L'ennemi a payé le prix de sa bêtise. »

Le Nain sauta de l'arbre. L'Humain se précipita sur lui mais le Nain le repoussa, lui faisant comprendre qu'il n'avait pas besoin d'aide.

« En tout cas, c’est bien joué »

L'Humain aquiesca.

« Je vous fais confiance pour en vanter les mérites autour de vous » Le forgeron de la Guilde des Enclumes Noires sourit avec satisfaction.

Précédent
Chronicle 1 : Harbingers of War - Chapitre 7, Lionna (3)

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Lineage II ?

214 aiment, 45 pas.
Note moyenne : (269 évaluations | 13 critiques)
5,7 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Lineage II
(52 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

216 joliens y jouent, 1769 y ont joué.